Le marché de l’immobilier se grippe. Encadrement des loyers, gèle des barèmes. L’état se credit immobiliertransforme en intermédiaire et fait dans l’assurance et par la même occasion de l’ingérence, et le propriétaire lui devient bailleur social.

La loi Duflot (ALUR)

  • Encadrement des loyers qui a été voté à l’Assemblée Nationale
  • Garantie universelle. La garantie universelle se doit de protéger le propriétaire des locataires indélicats dans les faits. La réalité semble tout autre !
  • Des rendements pas rentables, des taxes, de crédit, une épargne de plus en plus ridicule et en dessous de l’inflation. De plus en plus d’impôt et de contraintes toujours plus orientés à la charge des propriétaire qui prennent des risques et qui ne reçoivent que des désagréments en retour.

Ce n’est pas nouveau mais c’est de pire en pire, avec la crise le phénomène risque d’être amplifié, les entreprises de France quittent le navire, le chômage risque d’être plus important et le risque locatif va être plus grand. Les agents immobiliers voient leurs activités ralentir, les français restent attentistes face au marché immobilier, avec le nombre de lois qui tombent et qui ne sont pas vraiment engageante. Il n’y a peu être que des étrangers comme les Qataris qui ne sont pas découragés par les taxes car eux, ils n’en n’ont pas.

Les propriétaires ou les entrepreneurs découragés se tournent de plus en plus vers l’étranger. La France risque de se trouver vidée de sa substance vitale d’entrepreneur ou d’investisseur qui iront où l’on respecte et reconnait « la prise de risque ». Mais qui va faire tourner la France ? Les syndicats qui découragent les travailleurs du dimanche qui préfère travailler ce jour là plutôt que d’être au chômage le reste de la semaine ? Mais il est vrai qu’il semblerait que la note salée, en cas d’ouverture le dimanche, retomberait dans la poche des syndicat… On comprend mieux les motivations de ceux là, qui ne sont plus du tout représentatif des salariés de notre époque.

Alors où va la France dans les méandres du protectionnisme à outrance ? Cela n’a jamais fait tourner ni fait avancer les sociétés. Et cela risque d’avoir des répercussions fâcheuses sur le plus ou moins long terme.

 

error

Article intéressant? Faite passer l'info :)