C’était plus ou moins dans les tuyaux, la Banque d’Angleterre a tiré ses première balles depuis le référendum sur l’Union Européenne, l’annonce était très attendue.

Pourquoi cette annonce était-elle si attendue ?

Il faut savoir qu’officiellement la Banque d’Angleterre (BOE) était contre la sortie de l’Union Européenne (UE), craignant que ce votre sans précédent détournerait l’économie de son chemin de la reprise alors que les incertitudes pèsent toujours sur les entreprises et sur la confiance des consommateurs. Suite au vote qui valide définitivement et manière on ne peut plus démocratique la sortie de l’EU, la BOE s’est abstenue de faire des changements de politique monétaire en expliquant qu’elle manquait de données pour travailler, ce qui est tout à fait logique puisque l’évènement et sans précédent.

Cette fois-ci les membres avaient suffisamment de données chiffrées pour faire leur prévision, et vu la décision prise il ne semble pas avoir aimé ce qu’ils ont vu. Hier la BOE a baisser ses taux avec de nouveaux programmes de financement et des rachats d’actifs en perspective et ils ont donné des conseils.

Que va faire exactement la Banque d’Angleterre ?

Selon la déclaration de la Banque d’Angleterre, les décisions suivantes ont été choisis pour leur impact sur les ménages, les entreprises et la la stabilité financière:

  • Baisser les taux d’intérêt de 0,50% à 0,25%:
    Il faut savoir que cette baisse des taux d’hier est non seulement la première depuis 2009, mais c’est également un record historique à la baisse pour le Royaume-Uni.
  • Lancement d’un programme de financement à terme (TFS):
    Étant donné que les taux de la BOE sont déjà proches de zéro, les banques commerciales auraient des difficultés à réduire leurs propres taux de dépôt, ce qui limiterait leur capacité à réduire leurs taux de crédit aux entreprises et aux particuliers. Du coup cela réduirait également l’efficacité de la baisse de taux de la BOE. Avec le TFS d’un montant pouvant atteindre 100 milliards de livre, la BOE fournira des prêts aux institutions à des taux proches du taux de la Banque d’Angleterre pour les aider à baisser les taux pour les ménages et les entreprises.
  • Redémarrer le programme d’achat d’actifs:
    Ce programme mis en pause en 2012 sera désormais une valeur totale de 435 milliard de livre. Le grand patron de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, et sa bande achèteraient des obligations d’État du Royaume-Uni pour une valeur de 60 milliard de livre au cours des six prochains mois pour maintenir les taux bas sur les rendements des titres qui sont utilisés pour déterminer les taux d’intérêt pour les ménages et les entreprises. Bien sûr, dans le même tempsce serait bien si les détenteurs d’obligations transféraient leurs investissements sur des actifs plus risqués du type obligations d’entreprises…
  • La BOE envisage d’acheter de la dette d’entreprise:
    Achat prévu de 10 milliard de livre au cours des 18 prochains mois à partir de Septembre. L’idée est de réduire les problèmes de liquidité sur le marché secondaire et d’inciter les preneurs de risques à investir dans des actifs à plus haut rendement. Mark Carney a déclaré que les obligations émises par environ 150 entreprises pourraient être admissibles à l’achat.

Pourquoi la Banque d’Angleterre a-t-elle pris toutes ces mesures?

La Banque Centrale d’Angleterre croit pas aux tergiversations, voilà pourquoi. Avec les données qu’ils ont, les membres du Comité de politique monétaire (MPC) ont prédit que le déclin de la livre serait pousser l’inflation à court terme, mais que la capacité de réserve entraînerait une hausse du chômage et une croissance encore modérée dans d’ici fin 2016.

En prenant des mesure fortes dès aujourd’hui, la Banque d’Angleterre espère à la fois réduire l’incertitude, renforcer la confiance, émousser le ralentissement économique et bien sûr soutenir les ajustements nécessaires à l’économie du Royaume-Uni.

Est-ce que la BOE a planifié plus de mesures dans l’avenir?

Évidement que cela ne fait que commencer. Dans la dernière partie de sa déclaration, la BOE a averti que ce «paquet» a un objectif qui est de poursuivre cette action. Plus précisément, les membres peuvent encore baisser les taux, développez le programme de financement, intensifier les achats d’actifs du gouvernement ainsi que des obligations de sociétés. En fait, si les prochains rapports se révèlent être compatibles avec le rapport sur l’inflation de la banque de ce mois d’août alors ses membres attendent encore au moins une réduction de taux dans l’avenir.

Pour conclure, il est évident que le Brexit n’est pas une décision sans conséquence mais tout ramené au Brexit nous semble un peu excessif sachant que d’autre part l’économie mondiale est toujours au ralenti malgré les différentes annonces politico-médiatique. Nous pensons que la Banque d’Angleterre a pris ces sages décisions pour sécuriser les banques dans un environnement on ne peut plus incertain. Il devrait donc y avoir de la volatilité sur les marchés.

Please follow and like us:

Article intéressant? Faite passer l'info :)