La banque centrale Australienne a été la première à faire bouger le marché du Forex cette semaine, en effet, elle a publié sa décision de politique monétaire pour le mois d’Août. Qu’est-ce que cette banque centrale a pu dire ? Et plus important encore, comment ont les investisseurs ont réagi suite à cette publication ?

Pour simplifier décomposons là en trois points:

Les taux d’intérêt sont en baisse et franchissent un nouveau record à la baisse

Tôt aujourd’hui la banque centrale a annoncé qu’elle a réduit ses taux d’intérêt de 1,75% à 1,50%. Non seulement cette décision est la deuxième baisse de taux depuis le début de l’année, la première était en mai, mais elle met aussi les taux de la australien à de nouveaux planchers records. Du sport en perspective pour les traders !

Les préoccupations sur l’économie mondiale et domestique

Dans la dernière partie de sa déclaration, la banque centrale d’Australie a déclaré que assouplissement de la politique ce mois-ci aiderait à soutenir la croissance et aider à ramener l’inflation à son taux cible au fil du temps, la même logique qu’en Europe et aux États-Unis qui n’a pas donné de résultat miraculeux jusqu’à présent. Donc, cette décision était surtout concentrée sur le  sujet de l’inflation avant tout le reste? Voici l’essentiel de ses préoccupations mondiales et nationales:

Sur les marchés mondiaux

La banque centrale australienne a indiqué qu’il y avait des améliorations dans les économies avancées, mais a noté que la croissance sous-jacente dans les marchés émergents (comme la Chine) semble se modérer. Elle a également indiqué que l’économie mondiale croît actuellement à un « rythme inférieur à la moyenne. »

La banque centrale a également mentionné de petites hausses récentes sur le prix des produits de base, mais elle a noté qu’ils sont encore dans le rattrapage des fortes baisses de ces dernières années.

Sur l’économie australienne

La banque centrale australienne est assez optimiste sur son économie locale, en disant que la croissance en Australie se poursuit à un rythme modéré en dépit d’une «très forte baisse des investissements des entreprises », quand tout va mal l’optimisme est de mise partout. Elle a également précisé les mauvais chiffres de l’emploi actuel, en disant que les différents indicateurs sont contradictoires mais qu’ils sont encore compatibles avec une expansion modeste à court terme.

Les points les plus intéressants de la déclaration se trouvent dans les remarques sur l’inflation et le logement. La banque centrale a averti que les prix à la consommation devraient rester bas pendant un certain temps, alors que la croissance du coût de main-d’œuvre reste modérée avec une faible inflation dans le monde entier ce qui fait qu’il est difficile pour l’économie nationale de reprendre le chemin d’une inflation forte.

Pendant ce temps, la banque centrale souhaite toujours décourager les spéculateurs immobiliers et fait remarquer le resserrement des règles d’accès au crédit sur le marché du logement tout en rajoutant que les prix des logements ont augmenté modérément au cours de cette année. Fait intéressant, la banque centrale estime maintenant que le resserrement des financements immobiliers et son corolaire me ralentissement de la croissance des prêts à des fins de logement ont diminué les risques induit par les taux bas de la banque centrale qui pourrait affecter le marché immobilier de l’Australie. En parlant de taux, la banque centrale a également déclaré que les taux d’intérêt bas, avec un taux de change plus bas, ont aidé le secteur du commerce depuis 2013 et aident l’économie à faire les ajustements nécessaires. Bien sûr, ils étaient aussi prompts à nous rappeler que la hausse du dollar australien pourrait compliquer ces ajustements.

La réaction du dollar australien

La baisse de taux de la banque centrale australienne était largement attendue après que l’Australie ait publié ses faibles chiffres de l’inflation du deuxième trimestre en Juillet. Après tout, la dernière fois que la banque centrale avait baissé ses taux était en mai, presque immédiatement après les données du premier trimestre 2016 où l’inflation avait également affiché des chiffres décevants. Il faut retenir que l’inflation est tombée en avril-juin à 1,0% ce qui est le plus bas depuis 17 ans et bien sûr très loin de l’objectif des 2,0-3,0% fixé par la banque centrale australienne.

Suite à cette décision le dollar australien a bien sûr chuté violemment face aux autres devises majeures mais c’est très rapidement repris pour annuler ses pertes dans la journée même pour finir en légère hausse.

Pour l’instant il semble que la banque centrale australienne se contente de laisser les taux d’intérêt faire leur travail pour aider lutter contre la déflation.

Concernant les prévision sur le dollar australien

Dans l’avenir les analystes voient au moins une nouvelle baisse de taux mais, très probablement en Novembre après les chiffres de l’inflation du troisième trimestre 2016. En revanche si les indicateurs économiques australien ne montrent pas d’amélioration en novembre, le nouveau comité devra t’il envisager des mesures assouplissement plus importante comme en Europe ou aux États-Unis ou bien continuer à réduire ses taux jusqu’à ce qu’ils touchent le fond ?

error

Article intéressant? Faite passer l'info :)