Le rapport Juillet de l’emploi américain non agricole était assez bon sur la surface, ce qui est la raison pour laquelle le billet vert s’est bien repris après l’annonce de ces chiffres. Mais après relecture dans les détails, de rapport envoie t-il également de bons signaux pour l’économie des États-Unis ?

Une bonne surprise pour l’emploi

Ce qui dit ce rapport :

  • Juillet emplois non agricoles: 255K contre 180K attendu, 292k précédemment en juin;
  • Juin emplois non agricoles: mis à niveau vers 292 000 contre 287K initialement en juin;
  • Mai emplois non agricoles: mise à niveau vers 24 000 contre 11 000 initialement en mai.

L’emploi non agricole en Juillet a augmenté de 255 000, ce qui est beaucoup plus que les 180 000 attendus. Mieux encore, la forte hausse de Juillet de 287 000 a été mise à niveau à 292 000. En outre, les mauvais chiffres de mai 11 000 ont été révisés à la hausse à 24 000, c’est moins lugubre.

En regardant les détails de ce rapport, le secteur des services était encore le principal générateur d’emplois. Cependant la création d’emplois dans le secteur des services était plus faible, ce qui explique pourquoi le gain net de l’emploi pour Juillet était moindre par rapport à la dernière fois. En revanche le secteur de la construction a finalement vu une augmentation de l’emploi après plusieurs mois de perte d’emploi nette. Ceci a permis de compenser partiellement la contribution plus faible du secteur des services sachant que c’est également un signal positif pour le marché du logement.

Les hausses de rémunération ont dépassé les attentes

  • Moyenne mensuelle des gains horaires : +0,3% contre +0,2% attendu, +0,1% précédent;
  • Moyenne annuelle des gains horaires de rémunération : +2,7% contre +2,6% précédent.

Généralement si l’emploi de dépasse pas les +100 000, alors les traders se concentre sur d’autres indicateurs de main-d’œuvre, à savoir la croissance des salaires. Eh bien, il n’y avait pas de problème ce mois ci puisque la lecture mensuelle réelle est même meilleure que prévu à +0,3% et dépasse les attentes de +0,2%. La lecture annuelle, quant à elle a affiché un +2,7%, ce qui est le rythme d’augmentation le plus rapide depuis plus d’un an.

En regardant en détail cette création d’emplois US, l’industrie du matériel de transport relativement plus rémunérateurs (ingénieurs de l’aérospatiale, mécanique, machinistes, etc.) génère la plupart des emplois manufacturiers.

Pour ce qui concerne le secteur des services, les secteurs moins bien rémunérés comme la vente au détail, l’hébergement, les services à la restauration, les services administratifs et les services aux déchets ont continué de fournir une grande partie des emplois. De plus et c’est un bon point pour ce rapport, le secteur plus rémunérateur et ceux correspondant aux services plus technique (comptables, avocats, architectes, etc.) ont également bien contribué à la création d’emplois.

Le secteur financier plus rémunérateur a également continué à fournir régulièrement des emplois. Les soins de santé médian et de l’assistance sociale continuent également à fournir un grand nombre d’emplois.

En fait il ressort de ce rapport que les emplois relativement bien rémunérés de plusieurs plusieurs secteurs parmi les plus rémunérateurs sont probablement l’une des raisons pour lesquelles les salaires ont augmenté à un rythme plus rapide que prévu.

Un taux de chômage stable, mais …

  • Le taux de chômage: stable à 4,9% par rapport aux 4,8% prévus;
  • Le taux de participation au travail est supérieur aux prévisions de 62,7% à 62,8%.

Le taux de chômage n’a pas réussi baisser au dessous des 4,9% à 4,8% comme prévu cependant nous avons un chiffre plus optimiste du taux de participation à 62,8%. C’est le deuxième mois consécutif que ce taux de participation a augmenté, ce qui pourrait être un signe que les américains sont motivés pour embaucher.

En regardant les détails, il faut savoir que la population active civile s’est élargie de 253 397 000 à 253 620 000 soit +223 000 personnes. Mais en même temps, le nombre de personnes sans emploi a glissé de 7 783 000 à 7 770 000 soit -13 000 personnes. Cela signifie que la stabilité du taux de chômage est finalement une bonne nouvelle puisque en même temps le nombre de travailleurs potentiels à augmenté et que l’économie américaine a été en mesure d’absorber l’afflux de travailleurs qui ont joint ou rejoint la population active.

Pour conclure

Dans l’ensemble, le rapport de l’emploi de Juillet était assez solide. Et si ce rapport est convainquant, il peut alimenter la demande en dollar et c’est exactement ce qui s’est passé, le dollar index est passé de 96 à 97 en l’espace d’une heure, un beau « trade » pour ceux qui l’on suivi.

Ce rapport de l’emploi US était suffisant pour pousser la probabilité d’une hausse de taux de la Réserve Fédérale en Septembre de seulement 9% avant ce rapport à 18% aujourd’hui, bien sûr nous sommes loin des 50%.

En revanche si nous regardons de plus prés la lecture non ajusté de l’emploi non agricole a en fait diminué de 1 030 000 emplois de 145 215 000 en Juin à 144 185 000 en Juillet, ce qui est nettement différent  de la lecture désaisonnalisé de +255 000 emplois.

La plupart des pertes étaient des emplois du gouvernement, bien que. Si seulement la masse salariale privée est prise en compte, alors l’emploi non agricole n’a augmenté que de +85 000 emplois de 123 177 000 à 123 262 000. En revanche, la lecture corrigées des variations saisonnières pour les emplois non agricoles privés a rapporté une augmentation de 217 000 emplois.

Cette question de la saisonnalité a été une chose à laquelle beaucoup de traders ont pensé après que le BEA Bureau of Economics Analysis ait révélé qu’il pourrait y avoir quelques défauts dans ses calculs pour calculer les valeurs du PIB corrigées des variations saisonnières. Ce défaut de calcul a causé beaucoup de correction dans les lectures du PIB dès 2013 et peut-être même avant. La correction récente du dollar est-il est possible que le marché ait considéré que le même défaut pourrait avoir affecté le rapport de l’emploi, bien que c’est une organisme différent, le  BLS Bureau of Labor Statistics , qui est responsable de l’élaboration du rapport sur l’emploi US ? Donc, réponse cette semaine…

 

Please follow and like us:

Article intéressant? Faite passer l'info :)